Développer un site

Développer un site

Intégrer un site Web accessible et sobre avec Osuny, pour produire votre propre site Web

Pour faire un site avec Osuny, la solution la plus simple est de partir du template Github osuny-hugo-template-AAA. Ce template utilise le thème osuny-hugo-theme-AAA. Le template propose une configuration de site à jour, avec Hugo, le thème et les scripts facilitant les mises à jour. Comme les sites sont développés avec Hugo, il faut l’installer pour coder en local.

Cela se fait tout seul quand on crée le site dans l’admin Osuny, il suffit de cloner le référentiel.

Avant le template AAA, il y a eu un autre template, nommé osuny-hugo-template, qui utilisait le thème osuny-hugo-theme. Ce template et ce thème sont obsolètes. Il a fait l’objet de plusieurs refontes, et a lui-même succédé au thème Jekyll, au début d’Osuny. La mention AAA se réfère à l’article Qualité frontend : à la recherche du AAA, publié sur le Lab noesya.

Installer Hugo

Sur Mac, avec Homebrew, il faut utiliser la commande :

brew install hugo

C’est la méthode que nous utilisons dans l’équipe noesya. Pour d’autres méthodes, la documentation officielle d’installation est disponible sur le site gohugo.io.

La méthode la plus simple pour installer Hugo sur Windows est d’utiliser un package manager, comme Scoop ou Chocolatey.

choco install hugo-extended

Voir la documentation officielle d’installation pour plus d’informations sur l’installation avec Windows.

Installer Yarn

Sur Mac, avec Homebrew, il faut utiliser la commande :

brew install yarn

Documentation officielle d’installation.

Pour installer Yarn sur Windows, la méthode recommandé est d’utiliser NPM inclu avec l’installation de Node.js.

npm install --global yarn

Pour plus d’informations sur l’installation de Yarn sur Windows, voir la documentation officielle d’installation.

Cloner le référentiel Git

Les référentiels Git sont créés par Osuny, il n’y a plus de nécessité de les créer à la main. S’il fallait le faire à la main, ça part de la page du template. Il faut cliquer sur le bouton “Use this template”, puis donner un nom et valider. Dans ce tutoriel, nous utiliserons le nom monreferentiel.

Une fois le référentiel créé, il faut le cloner en local. Le thème est un sous-module git. Pour cloner avec le thème, il faut utiliser la commande :

git clone git@github.com:monorganisation/monreferentiel.git --recurse-submodules

Lancer le serveur

La première fois, on installe les dépendances :

cd monreferentiel
yarn install

Pour lancer le serveur, on utilise la commande :

yarn osuny dev

Et maintenant ?

L’idée générale pour développer votre site sur la base d’Osuny est de procéder en suivant les étapes suivantes.

⚠️

On ne touche pas au thème osuny-hugo-theme-aaa !

Toutes les modifications pour créer un site se font dans le repo du site, il n’y a jamais besoin de modifier le thème lui-même (themes/osuny-hugo-theme-aaa).

1. Configuration Hugo

      • config.yaml
  • Configurer tout ce qui peut l’être dans le fichier /config/_default/config.yaml.

    Cela permet par exemple de définir la position du fil d’ariane, du résumé, la longueur des troncatures ou le choix d’une mise en page en liste ou en grille des actualités. Quand quelque chose n’est pas personnalisable dans le fichier config.yaml, on passe à l’étape 2. Le fichier est vide, il faut aller chercher dans la documentation ou dans le thème lui-même les variables, et les coller dans le fichier.

    Les variables disponibles sont disponibles ici : https://github.com/osunyorg/theme/blob/main/config.yaml

    2. Configuration SASS

      • _configuration.sass
  • Le fichier /assets/sass/_configuration.sass est destiné à recevoir des définitions de variables qui vont être utilisées par le thème. Les variables disponibles sont disponibles ici : https://github.com/osunyorg/theme/blob/main/assets/sass/_theme/_configuration.sass

    3. Style SASS personnalisé

      • _style.sass
  • Quand une modification n’est pas faisable avec les variables, il faut écrire du code Sass dans le fichier /assets/sass/_style.sass. Pour écrire les sélecteurs CSS, vous pouvez vous appuyer sur le DOM ou aller regarder dans les fichiers du thème. Il faut, autant que possible, utiliser les helpers et les conventions du thème (px2rem(20), @include media-breakpoint-up(desktop), etc). Cela permet de maintenir la cohérence et d’éviter les effets de bord, particulièrement liés au responsive.

    Surcouche HTML

    • Enfin, quand le style ne suffit pas, tout le balisage HTML peut être modifié en dupliquant les fichiers du thème dans le dossier /layouts. Attention, cela doit être fait en dernier recours, parce qu’en faisant cela vous ne bénéficiez plus des mises à jour du thème. Lorsque le thème évoluera, il faut mettre à jour vos propres fichiers HTML pour rester compatibles. Évidemment, vos modifications HTML doivent prendre en compte les problématiques d’accessibilité et de sobriété de la même manière que le thème.